Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu outils | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Recherche

Accueil  >  Tout savoir sur la Communauté de Communes  >  La coopération décentralisée  > Appel à projets 2013 - Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

Appel à projets 2013 - Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

 

Le travail continue...

Partager pour mieux construire : vers une gestion choisie et maîtrisée des déchets

La Communauté de communes du Pays des Écrins et la Commune urbaine de Taliouine ont conjointement répondu à un appel à projet en soutien à la coopération France-Maroc, en septembre 2013. En octobre 2013, le projet a reçu un avis favorable des deux gouvernements.

Dans le cadre du protocole d’accord de coopération signé avec la Commune urbaine de Taliouine en octobre 2011, de son Plan communal de Développement et des deux voyages d’étude (octobre 2011 et avril 2013) par une délégation des Écrins, des pistes d’actions sur l’environnement ont été élaborées par les deux collectivités. Le projet se décline en 4 actions réalisables sur 2 années. La Communauté de communes, forte de son expérience environnementale sur son territoire en matière de gestion des déchets, a élaboré conjointement avec la Commune urbaine de Taliouine un plan d’actions cohérent sur la gestion des déchets adapté à la culture marocaine, aux besoins et possibilités techniques et financières de Taliouine. Ce plan d’actions s’inscrit dans les 3 dimensions indissociables du développement durable : économique, sociale et environnementale.

Objectifs du projet

Aujourd’hui, la collectivité des Écrins souhaite « partager pour mieux construire ». Il s’agit, pour elle, d’un projet de développement territorial à part entière basé sur 4 valeurs :

Œuvrer pour un territoire ouvert sur le monde.
Pour la Communauté de communes du Pays des Écrins, ce projet de coopération est une opportunité à saisir pour une action / une ouverture à l’international. C’est une réelle expérience d’aide à l’international, prouvant qu’un petit territoire montagnard peut aussi participer à une action solidaire internationale. Cela permet aussi aux Écrins de valoriser son potentiel économique et touristique auprès des acteurs de la coopération en général.

Apporter une aide technique dans un esprit de solidarité.
La coopération est la promotion d’une logique d’échanges d’idées, de méthodologies, de savoir et de savoir –faire, notamment en matière de gestion publique locale. L’objectif est de toujours s’inscrire dans un échange, de conduire des diagnostics partagés afin de ne jamais imposer un projet ou une action.

Favoriser une meilleure connaissance et compréhension mutuelle entre les populations.
La coopération crée (ou renforce pour le cas des collectivités en présence) des relations d’amitié, des échanges culturels et linguistiques, un enrichissement mutuel. Dans le cadre du projet de coopération, il y a une volonté d’associer les acteurs de la société civile de façon la plus large possible afin de répondre au mieux aux besoins et d’apporter une dimension collective pour fédérer l’ensemble des acteurs autour de la stratégie de territoire.

Se préparer pour l’avenir dans le contexte de la mondialisation et de la concurrence accrue entre les territoires.

Les actions sont élaborées dans le but d’amener la Commune urbaine vers une autonomie de gestion et de développement concernant cette thématique. A terme, les deux collectivités souhaitent amener progressivement le territoire et les habitants de Taliouine vers un tri et un recyclage adaptés des déchets et créer ainsi de nouvelles ressources au travers d’une nouvelle économie.

Les actions

1/ Étude et mise en place de la gestion des déchets solides.
- Objectif : étendre et optimiser la collecte à l’ensemble des villages de la Commune urbaine de Taliouine.

2/ Formation des techniciens et des élus à la mise en place de la gouvernance des déchets solides.
- Objectif : amener les acteurs marocains vers une autonomie de gestion et de développement de la filière déchets.

3/ Étude et mise en place d’une filière de traitement des déchets solides.
- Objectif : diagnostic de la décharge existante et proposition de son extension.

4/ Étude de mise en place de la collecte sélective des déchets solides.
- Objectif : traitement des déchets recyclables du territoire.

Mise en œuvre des actions

A partir de novembre 2013...

 Haut de page
Envoyer à un ami