Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu outils | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Recherche

Accueil  >  Environnement  >  Assainissement collectif  > Nos stations d’épuration (STEP)

Nos stations d’épuration (STEP)

 
Une politique de protection de l’environnement

Depuis de nombreuses années, la Communauté de Communes du Pays des Écrins a engagé une politique forte en matière d’assainissement. Cela s’est traduit par la réalisation de nombreux ouvrages d’épuration sur l’ensemble de notre territoire.

Aucune des stations du Pays des Écrins ne correspond à l’image que l’on a, au premier abord, des stations d’épuration : plusieurs grands bassins de forme circulaire. En effet, ce procédé, qui est le plus utilisé en France (épuration par boues activées puis clarification), peut difficilement s’appliquer dans nos régions montagnardes, principalement à cause du gel mais également du tourisme, qui provoque d’importantes variations saisonnières de charge polluante.

En revanche, nous utilisons d’autres procédés, couverts ou moins sensibles au froid. Voici un aperçu des 4 techniques :

Les filières enterrées

 Ouvrage d'épuration de Pallon
Ouvrage d’épuration de Pallon

En filière enterrée, le traitement de l’eau consiste en une décantation en fosse toutes eaux puis une filtration avant rejet dans le milieu naturel.

-  Les hameaux de Freissinières :
Les Aujards en 2003 (30 équivalents-habitants) type fosse toutes eaux avec filtre compact ;
Pallon en 2003 (80 EH) type fosse toutes eaux avec décolloïdeur et filtre compact ;
Dormillouse en 1999 (150 EH) type fosse toutes eaux avec épandage ;
Les Viollins en 2009 (30 EH) type fosse toutes eaux avec filtre compact coco ;

- Les hameaux de St-Martin de Queyrières :
Villard-Meyer en 2004 (50 EH) type fosse toutes eaux avec décolloïdeur et filtre à sable vertical ;
Queyrières en 2005 (100 EH) type fosse toutes eaux avec décolloïdeur et filtre à sable vertical ;

- A La Roche de Rame : Pra Reboul en 2003 (60 EH) type fosse toutes eaux avec décolloïdeur et filtre à sable vertical ;

- A Pelvoux (2010) : Chambran en 2010 (48 EH) type fosse toutes eaux avec filtre compact coco ;

- A Champcella : Le Ponteil en 2012 (50 EH) type fosse toutes eaux avec filtre compact coco.

Les filtres plantes de roseaux

 Ouvrage d'épuration de Champcella
Ouvrage d’épuration de Champcella

L’eau percole à travers deux étages de filtres plantés de roseaux : verticalement tout d’abord, puis horizontalement. Le pouvoir épurateur de ces filtres est surprenant.

- Champcella en 2003 (250 EH)

- Saint Martin de Queyrières en 2011 (450 EH)

- Hameau de Sainte Marguerite sur la commune de Saint Martin de Queyrières (150 EH)

Les lits bactériens

- Les Vigneaux en 2000 (1 800 EH)
L’eau préalablement décantée ruisselle sur de la pouzzolane (roche volcanique poreuse) ensemencée de bactéries qui vont consommer la pollution carbonée et azotée.
Elle est ensuite décantée et rendue au milieu naturel.
Le rendement de ce type de station est de 95 % pour les matières en suspension.

- L’Argentière en 2003 (3 000 EH) type biofiltration par procédé BIOSTYR.
L’eau, préalablement décantée, est filtrée à travers une couche de billes de polystyrène ensemencées de bactéries qui vont "consommer" la pollution carbonée et azotée.
Compte tenu de la taille de la station et de la pratique de sports d’eaux vives dans le milieu de rejet (la Durance), l’eau épurée est également désinfectée par traitement UV afin d’éliminer toute pollution bactériologique.

 Ouvrage d'épuration de Freissinières
Ouvrage d’épuration de Freissinières

- Freissinières en 2011 (1 150 EH) type biodisques. La station d’épuration traite les eaux usées de Freissinières et des hameaux de Serre et des Rousses (commune de Champcella).

- Hameau de Prelles sur la commune de Saint Martin de Queyrières en 2018 (1 700 EH) type biodisques. Cette station d’épuration traite les effluents de La Rochette, Villaret, l’Iscle de Prelles et Prelles.

Les filières physico-chimiques

 Station d'épuration de Vallouise
Station d’épuration de Vallouise

- Vallouise (15 000 EH)
Ces filières sont particulièrement adaptées dans le cas de variations saisonnières de charge polluante, comme c’est le cas ici avec les stations de ski de Pelvoux-Vallouise et Puy-St-Vincent. En effet, on peut adapter l’injection de réactifs à la quantité de pollution entrante beaucoup plus facilement que dans le cas de bactéries qui se multiplient plus lentement. Néanmoins, la législation impose l’ajout d’un étage biologique aux stations physico-chimiques existantes.
Compte tenu de la taille de la station et de la pratique de sports d’eaux vives dans le milieu de rejet, l’eau épurée est également désinfectée par traitement UV afin d’éliminer toute pollution bactériologique.
Une réhabilitation de mise aux normes et une extension de la station d’épuration de Vallouise ont été réalisées en 2011. L’extension a été réalisée pour la mise en place du traitement par lit bactérien (type MBBR Mouving Bed Biofilm Reactor).

A L’ETUDE

L’assainissement ou sa mise aux normes n’est pas terminé. Des projets sont en cours sur la commune de La Roche de Rame et sur les hameaux de Bouchier et Puy Aillaud.

Contact

Service Assainissement
Communauté de communes du Pays des Écrins
Tél : 04 92 23 20 54

 Haut de page
Envoyer à un ami